Pepy & BangkokPepy & Bangkok

Adoptés en juin et décembre 2023 par Delphine (88)

« Je venais d’affronter en mai la disparition douloureuse de mon chien, après 12 ans de vie commune. La pente était difficile à remonter. Je ne cherchais pas à le remplacer bien sûr, chaque animal est irremplaçable mais dans mon esprit, j’étais une personne sans chien avec une place vacante chez moi et dans mon cœur, et pleins de chiens étaient sans famille, à chercher une place. J’ai cherché dans des refuges près de chez moi, mais les responsables me disaient qu’aucun chien ne pourrait correspondre… (surtout à cause de mes chats).

De fil en aiguille, je suis tombée sur l’association REMEMBER ME. J’ai vu plusieurs profils de chiens et une publication sur Pepy, qui était le dernier de sa fratrie au refuge. Tous ses frères et sœurs avaient été adoptés, sauf lui. J’en ai parlé à mon compagnon et on a déposé un dossier pour lui qui a été validé. On avait hâte qu’il arrive, surtout qu’il souffrait de problèmes de peau donc on voulait vite le soigner. Pepy a pris la route pour un long voyage et est arrivé le 08 juillet à Sarrebourg. À sa sortie du camion, il m’a fait un gros câlin.

Il s’est très vite et bien adapté à sa nouvelle vie (le canapé a rapidement été son lieu de repos fétiche !), il était un peu chétif mais maintenant il est bien musclé et a un poil magnifique.
Il a eu quelques soucis comportementaux, notamment des aboiements “intempestifs”, de la réactivité face au croisement de personnes en balade. Grâce à une comportementaliste, les aboiements “inappropriés” ont cessé et le travail de la réactivité suit son cours. C’est un chien dynamique, joueur et même s’il n’est pas très affectueux (sauf envers la nourriture), on l’aime tellement ! »

"On est très content de l'avoir dans nos vies ! On partage de belles balades en forêt ensemble, notre quotidien, c'est un membre à part entière de la famille !"

Pour Bangkok, c’était particulier. Il faisait partie des urgences maigreur en plein cœur de l’hiver. Nous avions le projet d’adopter un deuxième roumain mais nous étions en période de transition entre l’appartement et la maison en construction, donc la période n’était pas propice à l’adoption.

"J'ai eu un gros coup de cœur pour Bangkok, ce chien maigrichon qui venait de perdre sa sœur. Les hivers sont rudes en Roumanie et j'avais très peur qu'il ne passe pas l'hiver."

Une idée a germé dans mon esprit : celle de trouver une gentille famille qui accepterait de le prendre au chaud quelques mois, le temps qu’on soit installé à la maison. Des adoptants d’une autre petite roumaine ont répondu présents et ont accepté de prendre soin de lui pendant quelques mois. Nous sommes allés chercher Bangkok à Sarrebourg un froid matin de janvier. Il tremblait dans sa cage. On l’a emmené chez sa famille d’accueil avec des croquettes pour adoucir le voyage.

Bangkok a été choyé chez eux jusqu’en avril. Il ne pesait que 12,5 kg à son arrivée (pour un poids de forme estimé à environ 20 kg, il est typé border collie). Il a rencontré des soucis digestifs qui ont limité sa prise de poids car il ne tolérait que des croquettes allégées. On a eu le bonheur de le récupérer aux prémisses du printemps. La transition avec des croquettes plus riches s’est bien passée, il pèse maintenant 16 kg !

Pepy l’a bien accepté malgré des petites tensions, le temps que chacun trouve sa place. La cohabitation avec les chats s’est bien passée aussi. Bangkok est plus timide que Pepy et craintif envers certains gestes ; ils n’ont sans doute pas vécu les mêmes choses. Mais il prend de plus en plus confiance, à l’extérieur et à l’intérieur. Il se promène maintenant fièrement, renifle partout et savoure ses balades. La famille d’accueil a fait un travail formidable en amont pour l’habituer à l’extérieur car les balades étaient impossibles au départ. Nous avons la chance d’habiter près de la forêt, ça a été un environnement idéal pour poursuivre ses progrès et qu’il se sente plus détendu en promenade.

Bangkok est un rayon de soleil au regard doux, il est gentil, joueur (lui et Pepy adorent se battre pour jouer) et aime se dépenser. Il est extrêmement intelligent et comprend très vite. On a beaucoup de chance de l’avoir parmi nous.

"Un grand merci à l'association et à sa famille d'accueil pour nous avoir aidés à le sauver et pour avoir pris grand soin de lui, le temps d'avoir sa maison finie !"