Témoignages d’adoptants

Les 8 chiens roumains de Luc en Belgique

adoptions entre 2016 et 2021

“C’est ma compagne Rosella qui m’a fait connaitre l’association. Je possédais déjà plusieurs chiens provenant de la SPA. J’ai également sauvé ou participé à sauver 2 chiens blessés sur l’autoroute. Ces 2 chiens font partie de ma meute. J’ai actuellement 15 chiens. La taille va du XL (berger du Caucase) au petit chien (Sandel, X teckel). C’est beaucoup, voire trop, mais vous verrez que je n’ai pas toujours eu le choix.

“Nous avons toujours eu de bons contacts avec tout le staff de Remember Me”

Faust à la fourrière publique de Pascani

Faust

adopté en mai 2016

Mon premier roumain adopté, c’est Faust, un grand chien noir peureux. Lorsqu’il est arrivé, il a commencé à longer les clôtures de mon jardin, il ne se laissait pas approcher. Puis peu à peu, mais assez rapidement, il a accepté que je l’approche, puis les caresses, avant de me donner sa confiance totale et d’être finalement devenu un abonné au matelas. Pour l’adoption, après la première pré-visite, nous avons toujours eu de bons contacts avec tout le staff de Remember Me pour lequel nous effectuons encore des pré-visites, ainsi que pour le refuge Alina et Anda.

Shark

adopté en mai 2018

Shark était un peu comme Faust, un craintif, sauf que lui était totalement traumatisé, confiance zéro en l’humain. Sûrement la conséquence de sa capture par les dogcatchers. Bien qu’il soit chez moi depuis presque 5 ans, il lui arrive encore de grogner lorsque je l’approche (c’est juste un message d’avertissement, il ne mord pas). Il évite que je le caresse, mais ce n’est plus la panique lorsque je m’approche. Lorsque je le caresse, il évite mon regard, il se lèche les babines, signe de stress. Néanmoins j’insiste, il finit par s’habituer même si ça ne semble pas lui faire le moindre plaisir. Inutile de dire qu’avec un pareil traumatisé, pas question de promenade, pas de visite chez le véto, pas de collier, de laisse, de harnais. J’ai considéré comme une victoire d’avoir réussi à lui couper l’ergot de sa patte arrière qui se recourbait au point de rentrer dans le coussinet. Il y a un certain temps, Shark avait perdu la vue. Impossible d’aller chez l’ophtalmo. C’est sur base de photos qu’il a fait son diagnostic : soit une uvéite (soignable par cortisone), soit un glaucome (impossible à soigner). C’était une uvéite, il a recouvré la vue, et j’ai été infiniment heureux.

Shark avec les yeux gonflés
Gogu chez Luc

Gogu

adopté en juin 2016

Gogu, très vieux chien (15 ans d’après le carnet) lorsqu’il est arrivé, j’ai hésité à l’adopter. Les soins vétérinaires, les risques de maladies dues à l’âge, pas évident. Et bien finalement, à part un détartrage, il ne m’a presque rien coûté. Mais voilà, Gogu aurait 20 ans maintenant. Depuis quelques mois, ça s’est dégradé. Il n’a plus su monter sur le lit, ses déplacements sont devenus de plus en plus difficiles, il a perdu la tête, un peu comme un vieil humain désorienté qui ne reconnait plus personne. Actuellement, il a très difficile de se lever, ses pattes arrières (surtout la droite), manquent de force. Il a subi une fonte musculaire impressionnante, il n’a littéralement plus que la peau sur les os. Je dois le nourrir à la main, avec une sorte de pâté de qualité fortement protéiné. Lorsqu’il est debout, il tourne littéralement en rond. Lorsqu’il est couché et qu’il doit faire ses besoins, il se met à pleurer, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Il m’est arrivé de me relever 10x sur une nuit. Je ne pense pas qu’il souffre, lorsqu’il pleure c’est parce que quelque chose le dérange. J’ai hésité à le faire partir, j’hésite toujours. Mais je vais le garder avec moi, tant qu’il mange et boit, et tant pis pour mes nuits blanches. J’insiste, je ne pense pas qu’il souffre, sinon je n’hésiterais pas.

Igloo (ex Idéfix)

adopté en septembre 2016

Igloo avait été adopté chiot par ma compagne Rosella, mais en grandissant son caractère a fortement changé. Il est devenu plus agressif, au point de constituer une menace pour les petits chiens de Rosella. Lorsqu’elle le grondait, il lui montrait les crocs, si bien qu’elle a fini par en avoir peur. Bref c’est moi qui en ai hérité. Sauf que son caractère n’a pas changé, et qu’il s’est mis à agresser mes propres chiens, pas des petits eux. Même mes american staffs en étaient traumatisés, il les attaquait aux oreilles lorsqu’ils dormaient. Cependant il avait ses têtes, il s’entendait bien avec certains de mes chiens (surtout les femelles), et il était la terreur de chiens qui n’auraient eu aucun mal à le mettre en pièces. Puis est arrivé Sharko, un jeune berger du Caucase. Là il a trouvé à qui parler, d’harceleur il est devenu harcelé. Sauf que ça ne change pas grand-chose pour moi. Bref, je dois rester sans arrêt sur le qui-vive, prêt à intervenir en cas de pugilat.

Igloo quand il avait environnement 9 mois

Sébastien chez Luc

Sébastien

adopté en avril 2019

Sébastien avait la patte avant gauche fracturée suite à un choc avec une voiture. Je l’ai adopté en connaissance de cause, sauf que les fractures étaient beaucoup plus importantes que prévu. Je vous invite à aller voir sur le site le détail des opérations.  Sébastien est une crème, mon seul regret est que je ne peux pas le sortir assez souvent.

Sandel

adopté en avril 2019

Sandel est un croisé teckel d’âge indéterminé. Il aurait officiellement 12 ans, je pense qu’il est plus vieux. Nous avions fait la pré-visite pour ce chien, Rosella et moi étions enthousiastes, tout devait bien se passer. Malheureusement on s’est trompés lourdement. L’adoptant, qui ne s’était pas véritablement occupé du chien, est depuis placé en asile. Sandel est un vieux chien avec problème au cœur, il prend un comprimé de Cardalis chaque jour. Il a été opéré des 2 yeux pour des yeux de cerises. Il y a peu, il a subi une opération pour une boule à hauteur du pénis, il s’agissait d’une inflammation d’un mamelon. Sandel est un petit chien avec son caractère, ça ne le dérange pas d’agresser le berger du Caucase par exemple. Tous les chiens le respectent, malgré son caractère. Heureusement.

Sandel au refuge d’Anda et Alina en mai 2019
Maélys à son arrivée au refuge en avril 2020

Maélys

adopté en août 2020

Cette petite chienne avait été adoptée en Belgique. Malheureusement, elle s’était enfuie sur l’autoroute lors de son rapatriement. Elle avait été récupérée 2 jours après, placée en famille d’accueil en Belgique. Cependant c’est une petite sauvageonne, fugueuse, indépendante, incompatible avec la vie de la demoiselle qui l’avait recueillie. Bref j’en ai hérité. A part quelques destructions, des trous dans le terrain, je ne me plains pas de l’avoir recueillie.

Rayban

adopté en mars 2021

Rayban est né fin 2019. Il a été adopté chiot par un couple en Belgique. Il était d’abord fort peureux, le couple d’adoptants a réussi à le rendre confiant en l’être humain. Les adoptants ont fait appel à une comportementaliste pour sociabiliser le chien. Malheureusement, le chien a peut-être été sevré trop tôt, il a commencé un comportement hyper actif, il sautait après les bras de sa maitresse au point de lui faire des bleus, des pincettes. La véto comportementaliste a prescrit du Prozac, 3 comprimés par jour. Rayban a un jour agressé son maître lorsque celui-ci, au cours d’une ballade, lui avait interdit de manger une saloperie trouvée dans un champ. Quelques mois plus tard, Rayban, toujours sous Prozac, a fortement blessé au bras et à la cuisse son maître qui lui interdisait l’accès à une plante dans la maison. Bref, adoptants traumatisés, plus aucune confiance dans le chien au point de ne pas passer la nuit dans la maison avec le chien. Avis de la comportementaliste : il faut l’euthanasier.

Remember me m’a demandé de me rendre sur place, visiblement l’adoptant n’avait plus aucune confiance dans le chien. Si je ne prenais pas le chien, je pense qu’il était euthanasié dans l’après-midi. Je l’ai donc pris il y a 1 ½ mois. Depuis, Rayban s’est adapté à la meute, pas vraiment d’ennui avec lui. Parfois un grondement, toujours pour la bouffe, avec un autre chien. Et ce chien allait être euthanasié… Pour l’instant, je suis en train de sevrer Rayban en diminuant sa dose quotidienne de Prozac à raison de ½ comprimé tous les 15 jours (je suis passé de 3 comprimés à 2 comprimés actuellement, dans 1 semaine il passera à 1 ½ comprimé).”

Rayban à Remember Me Land en février 2019